CSI Doc Rock

Portfolio formation pro

  • MOOC EMPAN : Numérique et pédagogie

    Fin d'année oblige, je me dis "Tiens et si je me lançais dans un MOOC ! J'en ai trouvé un qui me parait particulièrement intéressant le MOCC Enrichir Mutuellement sa Pratique pédagogique Avec le Numérique (EMPAN) sur la plateforme FUN 

    Je prends un peu en cours de route, mais la première activité consistait à réfléchir sur les évolutions pédagogiques liées au numérique à partir d'une interview d'Eric Bruillard ( voir un article du Café pédagogique Quelle école veut-on pour les TICE?)

    Voici donc le résukats sous forme d'infographie ( réalisée avec easel.ly

    Lire la suite

  • Numérique au service de l'enseignement le C2i2E

    Aujourd'hui est un grand jour!

    J'ai aujourd'hui eu mon premier cours en ligne du Master Création de Ressources numériques de l"université Jean Jaurès/ ESPE de Toulouse. Je ne cache pas ma fierté. Je suis désormais Master Geek 

    Geek wars

    Je voulais juste jeter un coup d'oeil rapide quand je suis tombée sur le Certificat Informatique et Internet niveau 2 pour les enseignants. Bon, c'est un peu comme Big Foot, une partie de nous en a entendu parler, mais ne se donne pas la peine de réellement s'y intéresser...

    Bigfoot

    Lire la suite

  • Comment offrir des bibliographies attirantes aux élèves? La bibliographie buzz

    J’ai des listes de livres pour tout, des bibliographies plus cools les unes que les autres, mais à chaque fois je m’interroge : Comment donner envie aux élèves de les consulter ?

    Il me semble en effet qu’il n’y a rien de moins attrayant qu’une liste de lecture : une page rempli de titres et de noms d’auteurs sans indications pertinentes. Je suis également un peu « tâtasse », en tout cas, pas mal exigeante en termes de lisibilité et d’attractivité. Si moi en tant qu’adulte, je ne suis pas attiré visuellement par une liste, je ne vois pas comment convaincre des adolescents. Il me semble que c’est vraiment tendre le bâton pour se faire battre : Dans liste de lecture, il y a « liste » , la forme à travailler et « lecture », l’activité favorite des monstres de collège et de lycée, donc nous avons intérêt a mettre toutes nos pommes dans le même panier et à fourbir nos armes pour les convaincre.

    Comment optimiser ces fameuses bibliographies, les rendre attrayantes en donnant un certain nombre d’informations ? Et comment le faire sans y passer trop de temps personnel ?

    Lire la suite

  • Critique de l’analyse pure de la photographie : plaidoyer pour la lecture naïve

    Je suis une fervente adepte de  l’analyse d’images photographiques ou d’actualité. J’ai des fiches d’analyse pour les différents supports iconographiques, qui me contentaient assez. Néanmoins, suite à une rencontre (en classe virtuelle)  au détour d’un cours de Master avec M Jean Deilhes, je suis aux prises avec une véritable Querelle Ancien/ Moderne dans mon propre cerveau.

    42 40632752 72dpi

    Lire la suite

  • Réflexions autour des médias : manifeste pour l’étude de la télévision.

    Je suis prof-doc car j’ai besoin d’ordre. J’ai besoin de classement, de rigueur, c’est d’ailleurs l’un des buts avérés de ce blog. Réfléchir, classer, avancer, revenir. Je suis organisée… (en anglais, on dit contrôle –freak, je pense que vous avez l’idée générale)Mon monde est ordonné, j’aime d’ailleurs beaucoup l’idée de la méthode des loci ou Ars memoriae ou nos pensées sont archivées dans un bâtiment qui contiendra nos souvenirs, nos idées, nos traits de génie. C’est le mind palace de Sherlock !

     

    Lire la suite

  • Trump et les medias : l’homerisation de la campagne présidentielle américaine.

    En dehors du jugement ou des opinions politiques en vigueur, l’ascension de Donald Trump jusqu’aux présidentielles américaines est un sujet qui revient souvent dans mes cours d’Education aux Medias. Et cela me soulage d’un côté car la conscience politique n’est pas morte et enterrée chez mes jeunes elèves, mais en même temps, cela me fait réellement m’interroger sur la place et le rôle des médias.

    Plus profondément que la simple question de l’exposition médiatique si chère à la politique française, (parler de lui, c’est déjà lui faire de la publicité) c’est vraiment son rapport aux medias qui remet en cause véritablement l’image de l’homme politique.

    Remy Riffle dans son ouvrage Sociologie des medias (voir l’analyse de Valérie Croissant ici ) parle d’un « modèle marketing de la communication politique » et je crois que Donald Trump a réellement atteint des sommets dans ce domaine. Comment ce personnage grossier, frôlant le ridicule, antipathique et de mauvaise foi va-t-il atteint les marches des élections présidentielles ?

    Simpson

    Lire la suite

  • Orwell et Lasswell : 1984, théories des médias et propagande

    Me voici donc plongée dans les théories de la communication, ce qui s’avère plutôt passionnant je dois l’avouer, mais bien consistant…Pour me reposer tout en restant dans le thème, je décide de relire 1984 de Georges Orwell au programme des classes de 3eme en littérature américaine cette année

    Et là, je me dis que le grand plan de l’univers est quand même relativement incroyable car je me retrouve à relire le roman en analysant l’édification de la société à travers le filtre des théories de Harold Lasswell (En savoir plus sur Lasswell ici) Et cela me donne des tas d’idées pour structurer mon curriculum d’EMI autour de ce roman. Orwell est un génie de l’EMI !

     

    Lire la suite

  • Scénario pédagogique : Conceptualisation, l art de la guerre des docs !

     

    La construction de scénarios pédagogiques est une question qui revient régulièrement en première ligne des questions de docs. Il me semble que c’est la base de notre travail de professeur. J’ai eu souvent des discussions intéressantes sur la nécessité de formaliser les séances en opérant des fiches de prépa ou des fiches projets Oui, on ne les demande pas systématiquement aux professeurs et j’ai moi-même du mal à admettre que je dois travailler en plus (rédiger ces fiches projets !), pour montrer juste que je travaille !!!

    Lire la suite

  • Manipulation des infos: séance rumeurs et hoax

    Proposition de déroulement

    Savoir déjouer les pièges d’Internet (fake, buzz, théories du complot)     (1h)

     

    1-Sondage Comment je m’informe ?      (a consulter et à rediscuter en fin de séquence) 10 min

     

    2- Presentation Prezi  info ou rumeurs avec des exemples  discussion      15 min   de la diapo 1 à 6

    Diapo 7 et 8 notes pour les conclusions de seances

    Lire la suite

  • La cigale et la fourmi: veille et curation

     

    La Cigale, ayant twittée
                      Tout l'été,
    Se trouva fort dépourvue
    Quand la mémoire s’en est venue.
    Pas un seul petit souvenir
    D’article ou d’info.
    Elle alla crier famine
    Chez la Fourmi sa voisine,
    La priant de lui prêter
    Quelque signet pour se repérer
    Jusqu'au prochain mot clef.
    Je vous paierai, lui dit-elle,
    Avant l'août, foi d'animal,
    Intérêt et principal.
    La Fourmi est collectionneuse ;
    C'est là son moindre défaut .
    Que faisiez-vous au temps chaud ?
    Dit-elle à cette emprunteuse.
    Nuit et jour à tout venant
    Je chattais, ne vous déplaise.
    Vous chattiez ? j'en suis fort aise :
    Et bien ! surfez maintenant.

    D’après Jean de la Fontaine 2.0

     

     

    Test du jour : Etes-vous cigale ou fourmi ?  

     

    Lire la suite

  • Enjeux de l'information: nouvelles perspectives

    Suite à deux semaines de réflexion, dialogues et mise en perspective, et tout en ayant toujours un pied dans le MOOC DIYEMI, voici les résultats de mes dernières analyses en matière d'Education à l'Information. J'avais été vraiment interessée par les travaux autour de la problématique des controverses sur le site Docspourdocs.

    Lire la suite

  • Mon environnement Personnel d’apprentissage MoocMediaS

    Longtemps, je me suis ennuyée… Je vivotais tranquillement dans mon milieu professionnel en me tenant au courant des grandes tendances et nouveautés. N’ayons pas peur des mots, je me confortais dans mes habitudes professionnelles avec un niveau d’exigence correcte, mais en me basant sur mes acquis.

    Un stage en France m’a réellement ouvert de nouvelles perspectives, j’ai commencé un blog pro, j’ai enfin trouvé l’utilité d’un compte Twitter (Le compte perso n’a jamais été utilisé, mais la création d’un compte pro a permis la création d’une véritable veille professionnelle.) A partir de là, la curiosité nourrit la curiosité : je suis revenu à mes premiers maitres (Phillip Meirieu, Jean-Michel-Zakhartchouk..), j’ai relu les articles de blogs pédagogiques, j’ai acheté des ouvrages autour des nouvelles tendances pédagogiques, et j’ai découvert les MOOCs. Une véritable inspiration, un partage sans être trop contraignant, une communauté motivée et curieuse : les MOOCs DIYEMI et Ma pédagogie a la sauce web sur la plateforme ECO ont vraiment été un déclencheur.

    Actuellement, je me régale et j’avance encore avec le MOOC Medias de l’Académie de Besançon et le MOOC Digital Culture et Writing de la plateforme FUN. Un des sujets concerne donc les Environnements d’Apprentissage Personnel.

    Lire la suite

  • Je me présente MOOC medias

    Travaillant aux Etats Unis, je me suis retrouve un peu frustrée, moi adepte des conférences, ateliers pédagogiques et autres dispositifs de rencontre. Jusqu’au jour où j’ai découvert…les Moocs Je ne croyais pas tout savoir, mais je végétais tranquillement dans mes plates-bandes, les formations e-learning ont donc été une véritable révélation pour moi et le sont toujours. J’ai commencé par les Mooc Fun autour de l’EMI Do it Yourself EMI et Ma pédagogie à la sauce web, puis j’ai attendu des nouveautés et je me régale…Je fais même désormais partie des équipes de tuteurs ou e-éclaireurs de certains MOOCs

    Cependant à l’excitation du début, se pose toujours le même problème. Il est normal et de bonne convenance de se présenter pour un MOOC ou pour tout autre plateforme numérique

    Image 44

    Se pose non seulement la question de l’identité numérique (Quelles sont les informations que je VEUX partager dans ce contexte ?) mais aussi de ce que j’appellerais ma personnalité numérique (Quelles sont les informations que je DOIS partager pour que mon « cercle » ait une bonne représentation de qui je suis vraiment ?) Je suis toujours gênée et en même temps parfois frustrée d’échanger de façon virtuelle Mais je pense que le contexte numérique ne remet pas toujours en cause le terme d’échange en tout cas au niveau professionnel, si je ne partage  pas certaines choses sur mon environnement et mes activités, je ne recevrais rien en retour…

     

    Lire la suite

  • Mes meilleurs ennemis  Google et Wikipedia

     Réflexion critique sur mes habitudes de recherche sur Internet

    Hélas, hélas, hélas…Le numérique fera de moi une schizophrène, je me rends parfaitement compte des écarts qui coexistent dans mon discours théorique et ma pratique réelle. Voici quelques réflexions pour essayer d’être en paix avec moi-même

    • J’enseigne le recul critique et j’adore errer de sites en sites me retrouver à lire l’info les plus invraisemblables, et parfois me retrouver à devoir m’auto raisonner après par exemple avoir lu un enquête très sérieuse sur l’existence de Bigfoot A découvrir ici

    Perspectives : Je suis une adulte, je suis capable de prendre du recul et de ne pas confondre l’intéressant (Big Foot) et l’important. Néanmoins, je pense que c’est constructif parfois de se retrouver dans les chaussures de l’autre, ici un adolescent devant Internet. Comment leur apprendre à chercher et surtout comment leur apprendre à agir dans différents contextes : la recherche organisée sera différente de  la promenade virtuelle. L’un ne l’emporte pas sur l’autre, mais il s’agit d’expliquer l’usage d’une pratique dans un cade particulier.. De même, un enfant qui surfe beaucoup sur Internet et passe du temps devant un ordinateur, n’a pas forcement des réflexes info-documentaires établis.

    Lire la suite

  • La mémoire absolue et le labyrinthe: Veille et curation sur Internet

    La participation au MOOC Ma pédagogie à la sauce web pour la seconde itération me permet d’avoir un peu plus de recul par rapport à mes pratiques et de réfléchir aux implications de l’usage des outils et des choix que cela implique.

    Je me suis donc intéressée pour ce MOOC aux outils de veille et de curation. Et là je me rends compte que cela représente de 2 opérations bien distinctes : la veille et la curation.

    -La veille pour moi s’inscrit dans l’instantanéité Je me tiens au courant de l’actualité dans mon domaine et dans le monde. Pour cela twitter est un des outils que je préfère : lecture zapping, rythme personnel Je choisis ce qui accroche mon intérêt et ensuite je choisis de l’approfondir ou pas J’ai mis du temps à m’intéresser à Twitter que je n’utilise pas du tout à titre privé (échange entre amis, mais bien dans un contexte professionnel autour de la pédagogie, du numérique et de l’actualité des medias.

    Mon compte twitter https://twitter.com/csidocus

    J’ai également un compte Facebook pro avec des fils d’actualité plus restreints (France culture, Courrier international) https://www.facebook.com/cdilila.lila

    Et je m’aperçois que je suis confronté à un problème de taille. Moi qui suis censé me définir comme professionnel de l’information, je suis dépassée par ces informations Et je n’ai évoqué que deux outils de veille. J’ai bien entendu un compte Scoop It, deux comptes Pinterest, je suis abonne aux newsletters de plusieurs sites

    Lire la suite

  • MOOC MPSW: Présenter l’évolution du web

    J’adore les MOOC ! Cela permet d’opérer soi-même un recul critique sur ses propres pratiques, de faire un pas en arrière pour faire un constat suer les choses que l’on fait, celles que l’on fera et aussi…celles que l’on devrait faire…

    Voici donc la suite de mes réflexions sur le MOOC Ma pédagogie à la Sauce Web qui nous incite pour la première semaine à nous intéresser à l’évolution de l’Internet et à la présenter.

    C’est une séance que j’avais envisagé avec mes 4emes autour de l’évolution des techniques et donc je me suis encore une fois interrogée sur les supports que je pourrais utiliser et la démarche pédagogique d’accompagnement. J’ai fait un rapide schéma pour me rendre compte des possibilités

     Support presentation

    Lire la suite

  • MOOC Ma pédagogie à la sauce web ou la théorie du chaos Les outils de présentation/ L’évolution du web

    L’utilisation de l’informatique et notamment des outils du web est à la fois fascinante (mon cote geekette parle !) et chronophage. En plus du cote perfectionniste, je pense que le MOOC m’a permis de mettre le doigt sur une des particularités de l’utilisation des outils informatiques et autres apps.

    Il existe une profusion d’outils et quand je dis une profusion, j’en découvre chaque jour des nouveaux. Or la particularité de tous ces outils qui a la base ont été conçus par des gens comme vous et moi (enfin presque…) C’est que chaque outil répond à un besoin. Le MOOC MPSW présente d’ailleurs une typologie des différents besoins : présenter, compiler, classer…

    Or je collectionne les liste qui elles-mêmes collectionnent des listes de sites, d’applications. Quand on me dit qu’à cause d’Internet et des nouvelles technologies, je n’ai plus de mémoire, je pense que cela n’est pas vrai Je reviens à ma mémoire primordiale Ou se trouve le beurre dans le frigo ? Ou ai-je rangé ce quartier de mammouth dans le garde-manger de ma grotte ?

    Lire la suite

  • Projet EMI Parcours de culture numerique Etape 7 L'evaluation du projet

    Mes modalités d’évaluation Parcours de culture numérique 5eme

    -Mise en place d’un portfolio numérique pour suivre les étapes création Mes reflexions par ici

    -Etapes de retour bilan sur son propre travail par les élevés à partir des portfolios (étayage cognitif)

    -Validation de compétences par l’enseignant avec niveau de complexité= possibilité de valider des badges  Plus de details par ici

    -Evaluation Peer-to-Peer des productions infographies (Fiche de notation) et concours avec vote

    -Mise en place d’un forum de discussion

    -Mise en place d’un débat avec rencontre d'une classe de CM2

    Le bilan de mon projet #DIYEMI

    A travers le MOOC DIYEMI, j’ai réussi à monter un projet concret qui correspond à une réalité de terrain et que j’ai présente à mon équipe de direction pour mettre en place l’année prochaine, ce qui a était accepte sur les heures d’EPI/ projets.

    La participation au MOOC m’a beaucoup fait réfléchir sur une évaluation diagnostique (Quels ont les besoins de mon établissement ? de mes élèves ?), sur une analyse des publics et m’a fait prendre conscience de ce que je voulais vraiment apporter aux étudiants dans le cadre d’une formation aux medias.

    J’ai également beaucoup apprécié de découvrir des projets novateurs et originaux (Dans le cadre du MOOC, mais aussi grâce aux évaluations des autres participants) Un peu isolée à l’étranger, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les enjeux et la créativité de mes collègues.

    Par manque de temps, j’ai parfaitement conscience que le descriptif des séances est un peu léger. J’ai choisi de donner mes propres pistes de réflexion. (J’ai deux mois pour bâtir un projet totalement abouti au niveau de l’organisation concrète) et j’ai choisi d’axer ma dernière ligne droite sur une véritable réflexion sur l’évaluation. Que de découvertes et de révélations !!! Je cherchais désespérément des solutions pour réussir à légitimer l’EMI sans pour autant en faire une matière et sombrer dans la catégorisation pure et simple.

    J’avais cette année réussi à bricoler un système à partir de points bonus, de validation de compétences qui a tenu a peu près le coup, mais le fait de prendre du temps pour une évaluation Peer-to-Peer, le suivi par portfolio est des pistes qui m’ouvrent un monde de possibilités. Un nouveau chemin, parsemé de copies, de compétences, de badges et de soirées à réfléchir sur mes pratiques pédagogiques… Mais c’est bien cela qui me fait avancer, cette petite lumière d’excitation autour de mes nouvelles découvertes, que je suis impatiente de partager demain avec les petits monstres de mon Centre de Doc.

     

    Images     902160c9fc04b1de8747e0c8bb711606Harry Potter Quotes Albus Dumbledore Quotes by FancyPrintsforHome

     

     

  • Projet EMI Réflexions sur l'évaluation

    Comment faire de l’évaluation un véritable outil d’apprentissage?

    A partir des documents de François MULLER  Evaluer "pour" les apprentissages, ça marche pour faire (mieux) réussir vos élèves, réal. francoismuller.net, 2014, j’essaie de réfléchir sur l’évaluation. Depuis la mise en place de projets systématiques comme les jeux lecture ou les initiations à la démarche d’information, j’essaie de mettre en place une évaluation :

    -qui concerne l’ensemble d’un niveau

    -dont je puisse garder une trace sur les différentes années

    -qui permettent aux élèves de faire partie de leur stratégie d’apprentissage.

    Je réfléchis donc à plusieurs modalités au fur et à mesure.

    Ce que j’ai retiré de la présentation de M. Muller:

    Dans cette présentation très complexe et complète, je me suis surtout intéressée aux classements des évaluations :

    Diagnostique

    Pronostique

    Formative

    Formatrice

    Sommative

    Certificative

    Ce qui m’a permis de réfléchir sur mes pratiques.

    Cette année, je me suis vraiment décidée à systématiser les évaluations diagnostiques, notamment en sixième afin d’établir un point de référence par rapport auquel mesurer l’évolution des savoirs et savoirs faire. Je pratique une forme d’évaluation sommative pour les jeux lecture et les recherches (notes dans la moyenne disciplinaire ou compétences), mais je pense que je devrais évoluer vers une évaluation formatrice en donnant des points de repères et en donnant la possibilité de retravailler.

    J’écoutais dernièrement une émission de France culture Rue des écoles Comment éduquer aux médias ? Et un professionnel de la radio qui intervenait dans les écoles expliquait que la principale difficulté des adolescents étaient de continuer à retravailler réécrire leur script jusqu’à ce qu’un produit diffusable a la radio soit finalisé alors qu’en cours, on faisait un devoir, on avait une note et hop c’était fini. Je trouve extrêmement intéressant cette dimension de reprendre et apprendre de ses erreurs, ce que F. Muller explique par la qualité des interactions, la possibilité de revenir sur une évaluation de façon orale ou par écrit (rétroaction verbale ou écrite) Il explique d’ailleurs aussi « Un devoir rendu corrigé au terme d’une séquence laisse les élèves sans possibilité de s’améliorer, c’est sommatif »

    Je ne tiens pas particulierement aux notes, car il me semble que je peux trouver des moyens de légitimer mes formations à l'information sans en passer par une evaluation chiffrée. Je m'appuie sur les expériences de "classes sans notes " notamment dans l'article de Paul Robert qui fait un bilan des effets positifs de ce dispositif. Experience à Uzes

    L’idée de clarifier et d’exposer les modalités d’évaluation si elle parait extrêmement rationnelle n’est pas quelque chose que j’opère systématiquement Je m’inspirerais donc des exemples concrets proposés dans ce document. Confectionner une fiche personnalisée par élève avec des commentaires à conserver tout au long de l’année, un tableau avec objectifs de leçon et d’apprentissage. Je valorise le travail réalisé en cours pendant la classe d’EMI avec des ponts de participation, je pourrais indiquer les points sur cette feuille d’objectifs.

    Je m’intéresse beaucoup à l’évaluation par portfolio ou par carte mentale bilan en fin de séance ou je  peux noter le soin et le recul et les utiliser pour orienter mes pratiques en classe.

    Il est bien évident que la réflexion sur l’évaluation dans l’éducation est une vaste question et que cela demandera du temps (correction personnelle, suivi des élevés) et de l’organisation (les traces écrites le parcours) Mais le système de fonctionnement du MOOC et l’évaluation apr. pairs me semble une solution à creuser et a développera.

    Je continue à réfléchir à partir des articles contenus dans mon Flipboard Et l’évaluation dans tout cela

    J’essaie donc de travailler dans la perspective d’une évaluation émulatrice, créatrice d’envie et de plaisir tout en intégrant les objectifs cognitifs. Je porte à bout de bras les jeux de lecture, je fais des tableaux d’honneur, des classements de comportement et de sérieux en classe. Je réfléchis vraiment à jouer sur la cote transdisciplinaire de l’Education aux Medias et ainsi privilégier des expériences pédagogiques au niveau de l’évaluation.

  • Projet EMI Le portfolio

    Je me suis donc interessée à a mise en place d'un portfolio numérique, pratique que je souhaitais mettre en place en 3eme pour l'Histoire des Arts et qui seriat peut-etre une solution pour repondre au problème du suivi et de la trace ecrite dans le cours d"EMI 6eme.

    Je me suis en effet apercue qu'en travaillant uniquement sur feuille d'activités, les eleves scolaires avaient un beau dossier d'EMI et les eleves en difficulte d'organisation..rien, ce qui me perturbe drolement... Dans les bonnes resolutions 2015/2016, je suis donc en train de réfléchir sur des modalités d'accompagnement des élèves. TRavaillant également beaucoup sur support numérique (présentation, questionnaires en ligne...) je pèse l'imact d'un carnet de bprd numérique. Voici le début de mes reflexions:

     

  • Projet EMI Les apprentissages à l'heure d'Internet

    10 constats clc3a9s de la recherche sur lapprentissage

    cette infographie m'a beaucoup interpellée dans la mesure ou elle met ne relief un contexte favorable d'apprentissage, que l'ensiegnant doit creer

    Cette notion s'intègre dans le courant du Well being à l'école, ou l'on doit favoriser les dispistifs cognitifs et reflechir sur la methode d'apprentisage plutot que de centrer ses pratiques pedgaogiques sur le contenu (Combien de profs arrivent soulagés en fin d'année "ouf! J'ai fini le programme" Et les eleves..)

    Je n'ai rien fini cette année, j'ai expériemnté, j'ai contextualisé, j'ai reculé, j'ai avancé, j'ai remis en cause, j'ai evalué...

  • Projet EMI Parcours de culture numérique Etape 5 Les compétences

    Concernant mon projet de Parcours de culture numériques 5eme-4eme, j’ai choisi de cibler trois compétences qui me paraissent prioritaires dans l’élaboration de mon projet. J’ai d’ailleurs eu un moment de flottement pour dissocier les objectifs de mon projet des compétences que je souhaitais mettre en œuvre. J’ai également cherché à poser des questions pour structurer l’avancée de mon projet que j’ai choisi d’intégrer sous forme de documents illustrés ou d’infographie dans mes compétences.

    Je me suis également intéressée aux domaines du socle commun dans lesquels s’inscrirait mon projet de Culture numérique.

    J’aime l’idée d’un parcours qui à la manière de la taxonomie de Bloom permettrait de mettre en place différents niveaux d’expertise au cours de la progression de l’élève.

     Dans mon projet d’EMI, j’ai choisi de mettre en place les 3 compétences ci-dessous pour les raisons suivantes :

    Compréhension de la cyber sphère et de l'identité numérique : afin de permettre aux élèves de décrypter le monde de la cyber sphère et de se rendre compte de leurs enjeux

    Critique des attitudes et dérives de certains usagers : afin de mettre en place une exigence de réflexion par rapport à des pratiques numériques

    Citoyenneté de ses propres pratiques dans la sphère sociale : afin de travailler sur les notions de responsabilité et d’éthique.

    Comme je l’ai dit précédemment, l’aspect « transdisciplinaire » de l’éducation aux médias et à l’information nous permet/oblige à aborder l’ensemble des 7 compétences définies au cours d’un même projet pédagogique (La pédagogie de projet permettant elle-même une approche globalisante des domaines de connaissances et compétences) Les compétences que je désigne ici sont celles dont je souhaite faire prendre conscience aux élèves (Pourquoi ce projet ? A le fin de mon travail en EMI, je serais capable de comprendre des enjeux, de critiquer mes pratiques et d’avoir une attitude responsable) Il est bien évident que les liens avec les pratiques de consommation de communication, de conflits et résolution sont bien présents au cours de ce projet feront l’objet de discussions ou d’activités.

    J’ai donc banalisé mon projet autour de ces 3 compétences car je souhaiterais établir une évaluation formatrice autour de ses axes et permettre aux élèves d’avoir la possibilité d’aborder ses compétences sous différents angles et niveaux (pratiques techniques, enjeux personnels et enjeux sociétaux)

  • Exploration: Brochure du CLEMI

    Après lecture de la brochure du CLEMI, j’ai trouvé très intéressant la section Infos d’ailleurs pour les appliquer au collège et au lycée.

    Je réalise déjà des séances autour du traitement de l’information dans le monde ne parlant des lignes éditoriales politiques des médias français et américains, mais cette présentation me donne de nouvelles perspectives. Je me suis intéressée à la séquence Fiche 2 Collège Découvrir des spécificités nationales à travers la presse

    Clemi

    Description des activités :

    -Se pencher sur la presse francophone : panorama des titres de presse médias de masse classique avec un ciblage de leur orientation politique

    -Présenter des journaux de pays étrangers dont par exemple on apprend la langue.

    Pour ces activités de découverte, je pencherais pour une chasse au trésor avec les titres des journaux et un certain nombre de caractéristiques à repérer pour un bain de presse. Peut-être même opérer une distinction par groupe responsable de deux journaux de zones géographiques différentes (Europe, Asie, Afrique…)

    -Troisième étape proposée : indiquer sur une journée les principaux évènements faisant la une des journaux dans le monde entier sur un planisphère numérique et comparer les différences, en discuter.

    Je suis impatiente de tester cette activité en utilisant ce nouvel outil que j’ai découvert et dont je suis vraiment fan Myhistro.com qui permet de réaliser des frises chronologiques agrémentées d’un planisphère numérique Il me semble que c’est l’outil idéal pour ce genre de typologie et il permet de plus une mise en commun rapide et effective. On n’a plus qu’à projeter le document et argumenter autour des différences d’information.

    J’envisage également de nombreux prolongements : cibler un évènement et relever les gros titres et la place dans les différents journaux,  suivre son évolution sur une période de temps pour se rendre compte de la date de péremption des informations et pour un prolongement avec les élèves plus avancés, il faudrait bien entendu intégrer les médias numériques, soit les versions en ligne de la presse écrite, soit les pure players pour avoir un panorama complet du traitement de l’information.

  • Reflexions sur les 7 compétences en EMi en relation avec le socle commun et les littératies

    Apres la présentation des compétences en jeu dans l'Education aux Médias par Mme Divina Frau-Meigs, j’ai essayé de travailler sur les relations entre les 7 compétences et leur lien avec les grands domaines du Socle commun (2015)

    J’ai mis du temps à démêler les écheveaux des différentes  propositions afin d’établir les connections entre les domaines de connaissances culturelles et les compétences applicables en EMI.

    Je reviens donc sur un des points essentiels de l’EMI qui apparait donc comme une « transdiscipline », transcendant justement les clivages thématiques.

    J’ai choisi de représenter le réseau des connections qui me semble les plus importantes tout en tenant compte d’une fait que ces compétences sont étroitement imbriquées les unes dans les autres. On ne serait parler de formation citoyenne sans analyse des systèmes sociaux ou nous vivons, de même qu’on se saurait créer sans au préalable avoir compris les outils à notre disposition et avoir opérer un retour critiques sur leurs modalités d’application.

    La seule hiérarchisation que je tendrais donc à opérer est plus une hiérarchisation de compréhension immédiate Les compétences de compréhension de créativité et de critique qui sont celles qui sont classées dans les compétences liées au monde scolaire sont plus accessibles et compréhensibles par une approche individuelle (L’élève peut se former seul sur le net, s’il en a l’envie ou en classe avec l’aide critique d’un enseignant) Les autres compétences relèvent plus d’une approche sociale de la formation . Elles sont bien entendu présentes dans l’école, lieu de socialisation et notamment dans les CDI à cheval entre l’espace physique et l’espace numérique (4eme lieu du savoir après les parents, l’école, et les bibliothèques au sens traditionnel, temples des livres).

    J'ai également choisi d'intégrer les différentes littératies en relation avec les 7C pour opérer un balayage concret des possibilités au niveau de chaque compétence.

    Je vais utiliser cette représentation pour bâtir mon projet documentaire pour le Learning Center l’année prochaine. Je vais également essayer de mettre en relation mes différentes activités au Centre de Doc avec les 7 compétences. Ces réflexions m’ont permis de définir un axe prioritaire pour l’année à venir qui se situe autour de la compétence Critique Je souhaite vraiment donner aux élèves la possibilité de se repérer avec sagesse dans le monde de la connaissance ou ils évoluent désormais.

  • EOL dans les medias

    Voici une petite animation autour des medias sociaux qui m a permis de discuter avec mes élèves en classe. Si vous passez sur les logos, un article relatif au media concerne apparaît 

    bonne lecture

    Lire la suite