EMI

Gamification, storytelling et motivation: la pédagogie du chocolat?

J’ai une capacité que je déplore parfois de ne pas voir chez certains de mes collègues : je me rappelle l’ado que j’étais (rebelle et métal), je me rappelle de mes sensations en classe, je me rappelle de certains cours qui m’ont vraiment lassé des souvenirs de bonheur (j’ai toujours adoré apprendre !)

Lors de ma première année de prof-doc, cette pensée me réveillait la nuit : Qu’aurais-je pense de moi ? Si j’étais l’élevé de 5eme ou de seconde et que par un concours de circonstances fortuits et magiques, je « m’avais en cours ! » Je ne suis pas sure maintenant de vouloir avoir la réponse. Je devais être très stressée au début de ma carrière, mais on ne peut pas m’enlever que je n’ai jamais été motivée (Avec le recul, cela pouvait parfois frôler l’inconscience ! un clue do géant au CDI avec assassinat de prof et interventions de l’administration, des concours lecture seule contre vents et marées, des sélections cinématographiques allant de Tarantino à Battle Royale !)

Enhanced buzz 26142 1312650800 17

Moi, élève de seconde... (Tatoos ephémères pour ne pas me faire renier par mon grand-père..)

Lire la suite

EMI et EPI : le prof-doc pirate

Nous avons commencé à préparer les EPI Oui envers et contre tout ! Oui ! Malgré les manques et les blancs et les problèmes des nouveaux programmes, je souhaite en tant que prof-doc saisir ces occasions pour travailler en partenariat disciplinaires et pour former les élèves aux compétences info-documentaires. Beaucoup de mes collègues sont d’ailleurs demandeurs « eh Tu viens dans mon EPI ? » Bien que flattée outre-mesure, (aux USA, on fonctionne toujours sur le modèle chef des pompoms girls et quater back pour la popularité), je sens se pointer la schizophrénie. Mais avec les conseils avisés de Clairement Doc, je me sens capable de prendre le taureau par les cornes ou plutôt de pirater les EPI…

La position du prof-doc n’est pas officielle, et loin d’être claire …Pas grave je vais me faufiler par le petit trou de la serrure et par la même occasion en profiter pour faire les thématiques qui m’intéresse de la façon qui me convient le mieux…ce qui ne m’empêchera pas d’injecter un peu de professionnalisation autour de ce fameux EMI.

Esme11

Lire la suite

Evaluer par compétences en EMI (ou les pieds dans le plat)

 L’approche interrogative et la démarche de projet font partie de mon enseignement de l’Education aux Médias.

Au-delà de la simple dévotion a l’autel de l’esprit critique, je me suis vite retrouvé confronté à la question non seulement de l’évaluation et du suivi. Bien sur une possibilité lors des travaux interdisciplinaires est de « noter » la restitution en relation (ou non) avec les enseignants en utilisant une grille d’évaluation chiffrée, ce que j’appelle l’évaluation co disciplinaire dans la mesure où deux enseignants évaluent ,non pas chacun une partie du projet, même si certains points du barème concernent parfois plus l’un ou l’autre des enseignants, mais opérent une évaluation conjointe ( ce qui impose de s'asseoir ensemble à un moment. si, si, si, si...)et chacun apporte sa spécialisation au niveau disciplinaire et transversal.

Lire la suite

Méthode, méthodologie et incertitudes

Suite à de nombreuses discussions avec mon prof de philo préféré @mboninsavoye , je me retrouve à corriger tous mes supports de cours pour « intégrer de l’incertitude » selon les analyses d’Edgar Morin. Les sept savoirs nécessaires à l’education du futur

J’avais déjà remis en cause certains de mes postulats a la lecture des articles d’Anne Cordier, mais je restais sceptique : comment leur apprendre à chercher sans donner d’indications ? Je n’ai pas su faire une recherche documentaire effective avant mon arrivée à l’université. Mes collègues viennent souvent me dire que les élevés ne savent pas chercher, et à chaque fois, je m’interroge : « A quel moment dans leur cursus leur apprend-on vraiment à chercher ? » (A part quand je séquestre les classes au Centre de Doc avec la complicité d’enseignants machiavéliques)

Sherlock

Il me semble que tout est une question de dosage. Lors d’une formation à destination des enlignas de primaire j’avais essayé de travailler sur la notion de guidage. Les compétences en recherche, ça se construit progressivement

Lire la suite

Mon curriculum Info-Documentaire

Oserais-je imposer le sigle CID auprès de mes collègues ? Je me vois déjà monté une campagne publicitaire Venez valider votre CID au CDI….

Bon, mon établissement franco-américain connait une véritable révolution liée au changement de nouveaux programmes. Beaucoup de bonne volonté, un véritable engouement pour le travail en projet, des conditions plutôt bonnes sauf que peur des contraintes de personnels (qui fera Sciences en 6eme ? le prof de SVT, le prof de physique, le prof de techno, les trois, deux seulement…), de curriculum bilingue (Certaine matières sont enseignées en français et en anglais…), de contraintes d’ouverture de l’école, tout est remis sur le tapis.

Y compris ma propre bidouille personnelle liée aux compétences info-doc… J’avais bien réussi à assurer 1h hebdomadaire pour chaque classe de sixième et ensuite à travailler l’EMI par le biaise projets en partenariat en 5eme et 4eme, à travailler sur la constitution d’un portfolio numérique en 3eme pour l’épreuve d’Histoire des arts et à monter une classe media en 2nde.

 

Lire la suite

Semaine de la presse Création d’un média éphémère

 

Flyer 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’adore la Semaine de la presse ! Cela ne date pas de l'officialisation de l’Education aux médias, mais de mes premières années de prof-doc dans des endroits pas toujours faciles, mais où chaque petite victoire prenait un goùt de conquête. Plongée dans les racines de l’Education aux medias. Pourquoi donc ?

Comprendre la presse, analyser les medias donner les codes secrets d’accès, c’est un peu ouvrir une fenêtre sur le monde qui nous entoure et faire oublier qu’on est pas seul sur cette planète, qu’on ne vit plus à la fin du 19eme siècle, qu’on a un rôle à jouer dans la société de demain.

Cette année, par motivation personnelle et pour profiter d’un effet surprise, je cherchais un moyen de travailler autrement avec mes collègues. Franchement, je ne me peux pas me plaindre car nombreux sont ceux qui sont partants et me sollicite pour des ateliers autour de la presse. Il y a tellement de thèmes à aborder selon les niveaux de classe que je peux chaque année, moyennant un mois de préparation proposer de nouveaux ateliers. Mais cette année, je cherchais une approche différente : j’avais déjà beaucoup travaillé sur le thème de la liberté d’expression C’est d’ailleurs depuis toujours ma porte d’entrée dans les médias avec les 6emes.

Lire la suite

Introduction à la caricature

J’attaque aujourd’hui la remise en ordre des séquences Presse au niveau collège.

Une séance que j’ai l’habitude de faire en 5eme/ 4eme avec les enseignants d’histoire-géographie concerne la caricature.

L’idée étant de découvrir le mode d’expression qu’implique la caricature et de se rendre compte des enjeux d’information à l’œuvre derrière un dessin d’apparence simple.

La projection de ma caricature  permet d’introduire et de lancer le débat. (Oui, il y a beaucoup à dire sur cette caricature!)

2014 08 25 18 20 54

Lire la suite

Introduction au complotisme

La définition des termes autour de la desinformation ainsi que leur construction mentale me parait très importante:

Complot

Pour introduire ma séance sur les stratégies d’analyse de l’information et donc les dérives possibles, voici de nouvelles capsules/ matériels pédagogiques:

Pour commencer la séance, en guise d’évaluation diagnostique, mes élèves aiment beaucoup les quizz type test de personnalité Je me suis donc inspiré des personnages de X Files pour incarner les différentes attitudes que l’on peut avoir par rapport à l’analyse critique des informations. Je joue bien sûr sur le cote ludique, mais cela sert également de base pour amorcer un dialogue avec la classe et permettre à chacun d'exprimer son opinion.

 

Lire la suite

Introduction à la désinformation

Dans le cadre des enseignements d’exploration de 2nde et en partenariat avec les participants du MOOC Medias, je suis en train de finir une séance sur la manipulation de l’information et les complots.

La lecture de l’article de Servanne Marzin  Propositions pour une pédagogie anticonspirationniste m’a conforté dans mes réflexions par rapport aux théories du complot et mes réticences par rapport à ce travail :

-Je suis sure que la plupart de mes élèves ne sont pas du tout au courant de certaines théories du complot (sioniste, illuminati, extraterrestres ?). Est-ce que faire une séquence pédagogique relevant les différentes théories dessus ne revient pas à « ouvrir la boite de Pandore » comme dit Servanne Marsin ?

-Ceux qui sont au courant n’ont pas certainement pas l’intention de me croire et au contraire, je risque de faire partie de la grande conspiration et de les conforter dans leurs croyances.

Est-ce que cela veut dire que je ne vais pas parler des complots ? Non, il me semble que ce sujet est important mais qu’il s’inscrit dans une problématique plus vaste autour de la désinformation

Lire la suite

Descartes au lycée : Complots et manipulations

Ils doutent, mais ils me croient

10230

Dans le cadre de réflexions autour de l’EMI, j’ai choisi de m’intéresser aux thèmes Médias et manipulation, ce qui recouvre un grand éventail de thématiques. Surfant sur la vague du moment et intéressé par le phénomène des complot, j’ai donc eu l’occasion d’échanger et de travailler en collaboration avec des enseignants de mon école, des élèves, et des collègues documentalistes d’autres horizons.

Autant je suis super intéressée par le sujet , autant je m’interroge beaucoup sur la façon de l’aborder avec les élèves. Il me semble évident que l’approche pédagogique que je vais choisir va vraiment conditionne le sens de mon message. J’ai plusieurs postulats de départ pour m’interroger :

  • Mes élèves  me croient la plupart du temps Quand je leur explique comment faire ci ou faire ça, ils sont d’accord pour essayer (même s’ils oublient comment faire une bibliographie dans les 15 jours)  Ils sont même toujours d’accord pour débattre ou exprimer leurs opinions
  • Mes élèves me croient car ils me parlent Ils m’expliquent leurs théories, leurs doutes leurs croyances, les adultes que je côtoie également. Je ne souhaite pas remettre en cause cette confiance en leur balançant des vidéos qui démontent les théories du complot, au risque de les renvoyer dos à dos avec leurs doutes et à moi-même faire partie des « manipulés »
  • Parce qu’ils doutent, parce qu’ils ne croient justement tout ce qui est dit dans les « versions officielles », ils font partie des éclairés C’est le cercle pervers du « Je doute, donc je sais mieux que toi » Souvent d’ailleurs ce sont mes élèves les plus démunis face à l’école qui veinent me voir tout fiers « vous savez Madame, c’est pas vrai ce qu’ils ont dit sur les attentats de Paris ! »

Et là, je suis vraiment démunie je commence par « Ah bon ! Je ne savais pas ! » et j’essaie de glisser sur les sources, d’instaurer une discussion en tremblant dans mes baskets !

Lire la suite

Education aux Medias et à l’Information : mes choix de prof-doc en 2016

Professionnalisme oblige, je me tiens au courant des évolutions, thèses et synthèse autour de l’EMI. Mais aussi cela m’intéresse dans le sens ou travailler autour des connaissances et de leurs moyens d’accès c’est plus que de la simple " éducation à", ce sont les clefs pour donner acces a ce temple du Savoir avec un grand S (le savoir regroupant pour moi l’ensemble des philosophes grecs jusqu'a la liste alphabetique des planètes de Starwars)

 Je pense que l’intégration d’une rubrique éducation aux Medias et à l’information au sein des programmes est un petit pas pour les documentalistes, mais un grand pas pour la formation de nos élèves. Il ne s’agit pas de se lancer dans une danse de joie effrénée mais bien de prendre conscience que la formation info-documentaire a sa place dans la formation des adultes de demain.

Je me lance personnellement dans la grande mise en  place d’un curriculum d’EMI avec compétences évaluations, innovations pédagogiques et tout le toutim, mais je me trouvais un peu gênée aux entournures, il me semble que L’EMI à travers les 3 objectifs présentés dans les programmes de cycle 4 n’englobait pas l’intégralité des objectifs que je souhaitais pour mes élevés.

1. une connaissance critique de l’environnement informationnel et documentaire du XXIe siècle.

2. une maîtrise progressive de sa démarche d’information, de documentation 

3. un accès à un usage sûr, légal et éthique des possibilités de publication et de diffusion

La lecture de l’article d’Anne Cordier sur l’enseignement de l’incertitude m’a également dérangé, m’a fait m’interroger sur mes pratiques pédagogiques.

Lire la suite

Tous des super héros! Curriculum en EMI

Petite pensée de fin d'année spéciale Super héros avec la prochaine émission Rue des écoles

La présentation du curriculum d'EMI version Marvel à l'école Internationale de Los Angeles. Gros succès Hollywood version!!!

 

L’environnement d’Apprentissage en EMI

A l’heure des théories de la pédagogie positive et du connexionnisme, il semble plus qu’important de prendre en compte le contexte des apprentissages, de faire prendre conscience aux élèves que les conditions de leurs performances passent d’abord par l’environnement dans lequel ils construisent leurs connaissances et compétences.

Un des axes de travail pour cette année scolaire tourne autour de la culture personnelle et humaniste. Deux niveaux

  • L’espace d’apprentissage défini par le groupe classe
  • Le profil d’apprentissage qui [rend en compte nos aptitudes et notre manière d’apprendre. Si j’ai été une bonne « élève », c’est [parce que je me connaissais et j’avais intégré les codes scolaires de l’apprentissage.

Le travail autour des environnements personnels d’apprentissage dans le cadre du MOOC Medias m’a permis de me replonger dans mes propres réflexions sur le « comment j’apprends ? » J’ai ainsi été intéressée par les EPA d’autres personnes qui intègrent des rubriques comme « Je me forme » puis «  je forme », ce que je n’avais pas pris en compte jusque-là.

Je me suis ensuite interrogée sur la transposition de cet EPA pour mes élèves en prenant le cadre de la formation dispensée aux 6èmes Epa eleve

Lire la suite

Présentation de l'évolution du web et des impacts sociaux

Voici donc le fruit de mes quelques réflexions: une presentation Prezi retracant les grandes étapes de l'évolution de l'Internet à travers le web.

L'idée étant de présenter le support comme un facilitateur d'échange, les élèves sont invités à prendre des notes sous forme de cartes et nous discutons ensemble des changements occasionnés par ces évolutions.

 

MOOC MPSW: Présenter l’évolution du web

J’adore les MOOC ! Cela permet d’opérer soi-même un recul critique sur ses propres pratiques, de faire un pas en arrière pour faire un constat suer les choses que l’on fait, celles que l’on fera et aussi…celles que l’on devrait faire…

Voici donc la suite de mes réflexions sur le MOOC Ma pédagogie à la Sauce Web qui nous incite pour la première semaine à nous intéresser à l’évolution de l’Internet et à la présenter.

C’est une séance que j’avais envisagé avec mes 4emes autour de l’évolution des techniques et donc je me suis encore une fois interrogée sur les supports que je pourrais utiliser et la démarche pédagogique d’accompagnement. J’ai fait un rapide schéma pour me rendre compte des possibilités

 Support presentation

Lire la suite

Utiliser des séries en EMI

Voici la suite de mes réflexions sur l’utilisation de supports pédagogiques o combien attractifs, les séries télé…

Dans le cadre de mes cours d’Education aux Medias et à l’Information, les séries, parfois conseillées par mes propres élevés me permettent de lancer des discussions à partir de courts extraits ou des génériques

Sur les médias

 

-The news room Nous voici dans la salle de rédaction d’un journal télévisé dont l’équipe insolite est sous la tyrannie du présentateur vedette. De nombreux extraits notamment les premiers épisodes permettent de se rendre compte de la réalité d’une conférence de rédaction (choix des sujets, les différents angles à aborder…) le tournage technique avec le directe et le nombre d’intervenants dans les coulisses, la mise en place d’une ligne éditoriale En même temps, cette série nous plonge dans le monde de la politique américaine et pointe du doigt les intrigues et le rôle des medias dans la discréditation de certains politiciens ( Manipulations, révélations de scandales, ) Bref une mine d’or Je l’ai personnellement utilisée en seconde sur les conseils de mes  élèves et cela a eu un véritable impact et a permis de lancer des débats là ou d’habitude je faisais une présentation plus austère autour de la production d’un journal TV

Lire la suite

L’utilisation de capsules méthodologiques au Centre de Doc

Ou comment se poser les bonnes questions pour la rentrée?

En ce début d’année donc, me voici encore confrontée comme tout professeur-documentaliste qui se respecte à un périlleux exercice de jonglage entre gestion, accueil individuel des élèves, organisation de séquences pédagogiques en partenariat ou en responsabilité (Education aux Médias et à I ’Information). Souvent par manque de temps et/ou une imagination débordante autour de nombreuses thématiques, je me retrouve souvent frustrée à passer une heure à faire de la méthodologie et à laisser ensuite les élèves se débrouiller dans la jungle des recherches, restitutions qui seront à rendre quelques jours plus tard sans étapes intermédiaires.

Je me suis donc attachée à renouveler ma démarche et à proposer aux élèves sur le principe de la classe inversée des activités sous forme de jeux sérieux ou de capsules méthodologiques à visionner avant de venir en classe afin de cibler la séance sur la pratique et l’avancée des recherches par exemple.

Lire la suite

Projet EMI Réflexions sur l'évaluation

Comment faire de l’évaluation un véritable outil d’apprentissage?

A partir des documents de François MULLER  Evaluer "pour" les apprentissages, ça marche pour faire (mieux) réussir vos élèves, réal. francoismuller.net, 2014, j’essaie de réfléchir sur l’évaluation. Depuis la mise en place de projets systématiques comme les jeux lecture ou les initiations à la démarche d’information, j’essaie de mettre en place une évaluation :

-qui concerne l’ensemble d’un niveau

-dont je puisse garder une trace sur les différentes années

-qui permettent aux élèves de faire partie de leur stratégie d’apprentissage.

Je réfléchis donc à plusieurs modalités au fur et à mesure.

Ce que j’ai retiré de la présentation de M. Muller:

Dans cette présentation très complexe et complète, je me suis surtout intéressée aux classements des évaluations :

Diagnostique

Pronostique

Formative

Formatrice

Sommative

Certificative

Ce qui m’a permis de réfléchir sur mes pratiques.

Cette année, je me suis vraiment décidée à systématiser les évaluations diagnostiques, notamment en sixième afin d’établir un point de référence par rapport auquel mesurer l’évolution des savoirs et savoirs faire. Je pratique une forme d’évaluation sommative pour les jeux lecture et les recherches (notes dans la moyenne disciplinaire ou compétences), mais je pense que je devrais évoluer vers une évaluation formatrice en donnant des points de repères et en donnant la possibilité de retravailler.

J’écoutais dernièrement une émission de France culture Rue des écoles Comment éduquer aux médias ? Et un professionnel de la radio qui intervenait dans les écoles expliquait que la principale difficulté des adolescents étaient de continuer à retravailler réécrire leur script jusqu’à ce qu’un produit diffusable a la radio soit finalisé alors qu’en cours, on faisait un devoir, on avait une note et hop c’était fini. Je trouve extrêmement intéressant cette dimension de reprendre et apprendre de ses erreurs, ce que F. Muller explique par la qualité des interactions, la possibilité de revenir sur une évaluation de façon orale ou par écrit (rétroaction verbale ou écrite) Il explique d’ailleurs aussi « Un devoir rendu corrigé au terme d’une séquence laisse les élèves sans possibilité de s’améliorer, c’est sommatif »

Je ne tiens pas particulierement aux notes, car il me semble que je peux trouver des moyens de légitimer mes formations à l'information sans en passer par une evaluation chiffrée. Je m'appuie sur les expériences de "classes sans notes " notamment dans l'article de Paul Robert qui fait un bilan des effets positifs de ce dispositif. Experience à Uzes

L’idée de clarifier et d’exposer les modalités d’évaluation si elle parait extrêmement rationnelle n’est pas quelque chose que j’opère systématiquement Je m’inspirerais donc des exemples concrets proposés dans ce document. Confectionner une fiche personnalisée par élève avec des commentaires à conserver tout au long de l’année, un tableau avec objectifs de leçon et d’apprentissage. Je valorise le travail réalisé en cours pendant la classe d’EMI avec des ponts de participation, je pourrais indiquer les points sur cette feuille d’objectifs.

Je m’intéresse beaucoup à l’évaluation par portfolio ou par carte mentale bilan en fin de séance ou je  peux noter le soin et le recul et les utiliser pour orienter mes pratiques en classe.

Il est bien évident que la réflexion sur l’évaluation dans l’éducation est une vaste question et que cela demandera du temps (correction personnelle, suivi des élevés) et de l’organisation (les traces écrites le parcours) Mais le système de fonctionnement du MOOC et l’évaluation apr. pairs me semble une solution à creuser et a développera.

Je continue à réfléchir à partir des articles contenus dans mon Flipboard Et l’évaluation dans tout cela

J’essaie donc de travailler dans la perspective d’une évaluation émulatrice, créatrice d’envie et de plaisir tout en intégrant les objectifs cognitifs. Je porte à bout de bras les jeux de lecture, je fais des tableaux d’honneur, des classements de comportement et de sérieux en classe. Je réfléchis vraiment à jouer sur la cote transdisciplinaire de l’Education aux Medias et ainsi privilégier des expériences pédagogiques au niveau de l’évaluation.

EMI petites refléxions

Cette année, on m'a demandé de prendre en charge un cours hebdomadaire en classe de sixième autour de l'initiation à la recherche et aux médias que j'ai donc bien immédiatement renommé EMI (Educations aux Medias et à l'nformation).

Ayant depuis le début réalisé en partenariat avec les enseignants de francais des Initiation au CDI, CAhhier de lecteur 6ème, j'ai donc commencé par poursuivre sur cette voie, je vous propose donc ma programmation 2014/2015. Je ne la publie pas en début d'année, car j'aime m'adapter en fonction des envies/ besoins/ impératifs du moment. Mais cela me fait vite arriver à mes propres limites...Donc, je continue mes réflexions

EMI seance 1 Visite du CDI/ Learning Center

Comment faire visiter le CDI du collège aux 6èmes sachant que je les ai depuis le CE2 et que le plan et le réglement cela fait 4 ans que je les bassine avec... Sauf que quand même, il faut leur rappeler parce qu'ils ont beau être des supers monstres gentils et ben, ils me regardent toujours avec de grands yeux étonnés "Non, on ne joue pas au ballon au Centre de Doc!!!"

Donc cette année 2014, ayant la possibilité de travailler sur ordinateurs ou d'emprunter 10 ipads comme support, j'ai cherché d'autres moyens de faire passer le message sans pour autant faire dans la redite

 

Plan 1 La visite virtuelle

Les monstres gentils munis (les petits veinards) d'un ipad se baladent dans le CDI et localisent les différents lieux

Untitled2

Plan 2 Le reglement ou un QCM "es-tu pret pour le Learning Center?"

 

Untitled

 

Retour: Beaucoup de rires et d'enthousiasme à l'idée de se promener joyeusement avec des ipads dans le Learning Center. Un peu de recentrage est nécessaire pour revenir au QCM et aux règles générales. 

A voir: comment vérifier la bonne acquisition des règles dans un nouvel espace (entrée en sixième donc changement d'école)?