CSI Doc Rock

Quid du profdoc : le difficile équilibre à trouver …

Ca y est ! ça commence… Mes prédictions de Cassandre se sont réalisées en moins d’une semaine. J’essayais en effet de m’interroger sur la conduite à tenir pour les ressources à partager ! Car l’enfer est pavé de bonnes intentions !

 

via GIPHY

 

On n’en peut plus encore une fois !! Trop d’infos tue l’info et cette situation met d’autant plus en relief les problèmes de communication dans les établissements…

Soit la communication est peu ou prou inexistante Donc comment joindre les parents et les transformer en assistant d’éducation par sms ou leur apprendre à se servir de Google Classroom (Ça n’est évident pour personne ! )

Ou au contraire la communication est surabondante et chacun y va de son petit mail de ressources, de ces conseils persos… Et on se retrouve avec une boite email submergée

Je remarque que dans ces situations, c’est comme dans le groupe d’adolescents c’est celui qui parle le plus fort qui se fera entendre (ou le dernier à parler selon les situations)

Bien sûr quand il s’agit de la légitimité des prof docs ou de certains profs qui ont déjà une idée de ce qu’ils font, pas de souci mais le bruit documentaire va aussi venir de toutes ces bonnes volontés qui vont balancer des ressources dans tous les sens et on va se retrouver enfoui sous les mails et les nouvelles ressources Et si les enseignants sont débordés, que dire des parents… ?

Donc dans cette situation, comment le prof doc peut-il aider, accompagner ? Car il s’agit bien de cela. Renforcer notre légitimité et faire reconnaitre nos compétences en jouant la carte du biais d’autorité. Les profs sont des gens extraordinaires et sont parfaitement capables de chercher des ressources par eux-mêmes Mais comment leur faire gagner du temps, et surtout leur faire comprendre qu’on peut leur faire gagner du temps ?

Avec une légitimité établie du profdoc, on peut justement jouer sur notre réputation, sur notre pouvoir d’influence sur les équipes pédagogiques. Mais si ça n’est déjà pas facile au quotidien dans un Centre de Doc, que dire de notre « aura » professionnelle à distance ???

Copy of violet and white eye mystic unique business card

Accompagner : La premiere étape est de montrer que nous sommes présents, meme si cela implique de se connecter à 12:30 entre la poire et le fromage. Les enseignants ont placé un capital confiance dans les profdocs. C'est le moment ou jamais de le réactiver !!!! 

Utiliser et valoriser l’existant : Ce n’est pas le moment de se lancer dans la construction d’un nouveau site web. Utilisons les outils et les ressources que nous avons déjà l’habitude d’utiliser. J’avais présenté a tous les profs les ressources Eduthèque, Educarte par département et je leur avais envoyés de padlets thématiques J’ai juste rajoute les manuels en ligne et je me dis que cela sera bien suffisant pour débuter !

Réfléchir à ce que nous aurions fait sans ces « temps étranges » J’aurais fait des ressources sur la Bande dessinée pour l’année de la BD, sur la poésie donc hop pas de changement de cap !

Adapter les projets :  J’avoue que je suis un peu en mode saturation Trop d’idées, trop de nouveautés, trop d’opportunités Je ne sais plus ou me tourner et si moi qui suis toujours en train de picorer partout comme une poule affolée je me retrouve ainsi Il est peut-être temps de faire un pause et de prendre un peu de recul. Nous venons juste de revenir des vacances de printemps au Canada et donc tous les profs sont en mode « J’ai rêvé que ma connexion Internet ne marchait plus… !!! et que ma classe virtuelle plantait …» Donc réfléchir pour la suite, se préparer collecter des idées oui… se lancer dans une course effrénée de supports sans penser que toutes ces belles ressources que nous créons ne sont pas a destination de nos collègues doc ou profs mais des parents cloîtrés chez eux et qui ont peut-être envie aussi de lâcher les écrans et de prendre un peu de temps calme avec leurs enfants simplement...

 

Cette situation impose un véritable décentrement. Il ne s'agit plus de sortir, mais de se faire litteralement éjecter de sa zone de confort ! De part notre position particulière, le profdoc  a ces capacités d'adaptation, de creativité, de partage ... Nous sommes quelque part les enseignants les mieux outillés pour ces "temps étranges!" Ne nous laissons pas happer dans la spirale infernale de la surinformation et recentrons nous sur ce que nous savons faire : prendre du recul et se réinventer à chaque projet ! 

En vous souhaitant bon courage à tous ! 

#sosprofdocs

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !