CSI Doc Rock

Vers une définition critique de la littératie ou les enjeux citoyens de l'EMI

En cette veille de vacances, il est temps de faire un petit peu de remue-méninges et de revenir sur les enjeux de l’enseignement de l’EMI et son inscription dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. A ce propos, j’ai été très désagréablement surprise du passage à l’as de l’EMI dans les programmes du lycée. Autant je voyais vraiment l’inscription de l’EMI en collège comme une avancée autant je suis extrêmement déçue en lycée … Ce sera l’affaire d’une autre discussion …

Donc nous parlons beaucoup actuellement d’esprit critique, d’éducation citoyenne aux médias mais en pratique sur le terrain, je suis toujours confronté parmi mes collègues prof-dos ou mes collègues profs-tout-courts ( moi c’est moi et les autres…) à un manque de liens et d’identification formelle. Concrètement ça se manifeste toujours par le : » C’est vachement bien ce que tu fais mais bon j’ai un programme à finir ! » sauf que la doc-pirate veille et dégaine ces belles compétences (voir la myriade d’articles car je change régulièrement )

Du socle commun à la "literacy"

Néanmoins pour venir à l’aide et convaincre encore plus les profs enclins à se rebeller contre les merveilles de l’EMI, voici un nouveau visuel autour de la littératie critique. Plutôt que de parler de culture informationnelle ou médiatique, il me semble que le terme anglosaxon « literacy » regroupe bien plus que cela : on a tendance à le traduire par le terme « culture », mais la proximité avec la « culture générale » qui relève uniquement des connaissances engendre un rapprochement problématique. A partir des définitions de la « scientific literacy », on peut identifier c’est trois niveaux de la littératie : 

  • le "Knowledge" que l’on peut traduire par connaissances basiquement le bagage culturel, nos connaissances préalables sur un sujet
  • La "Method" ,  l’ensemble des compétences, outils, démarches à notre dispositif pour opérer un retour cognitif sur nos pratiques basiquement le fameux esprit critique
  • Et le "Citizenship" qui pour moi est donc beaucoup plus parlant que la traduction par "culture" du socle commun: il s'agit des  enjeux éthiques et citoyens autour des thématiques abodrés tant au niveau des sciences humaines que des sciences dites "dures" 

C'est vous me direz beaucoup de torture pour rien, car c'est la structuration du socle commun de connaissances, compétences et culture, mais je reviens sur l'importance du mot "culture" dans le sens d'une culture citoyenne qui me semble-t-il est parfois un peu le parent pauvre de nos scénarios pédagogiques .

Pour résumer en faisant du lien avec les différents domaines du socle: 

Litteartie principes

Pour transférer plus concrétement  au niveau de la littératie infromationnelle:

Litteartie infromationnelle et mediatqiue

Bon des jolis visuels mais pour en revenir à ma pratique de prof-doc…

Intégrer les trois dimensions de la littératie 

Je suis en train de réfléchir à retravailler mes curriculums en intégrant à chaque fois une dimension informationnelle avec des fiches mémo à apprendre : oh my ! des quizz, des tests c’est hérétique pour le prof-doc! Et bien non je pense que sous forme de jeux, ça pourrait être super pour faire retenir des points importants et m’éviter de les reprendre régulièrement certains éléments clefs autour par exemple des sources, des auteurs, du vocabulaire de l’internet…

La dimension cognitive, méthodes et compétences est  celle sur laquelle j’ai personnellement beaucoup travaillé en fonctionnant uniquement sous forme de projets et en intégrant des outils de production concrète pour chaque projet

La dimension citoyenne est celle qui, me semble-t-il, doit être un axe de travail prioritaire pour la préparation des cours d’EMI. Bien entendu il s’agit d’un réseau interdépendant : on en peut pas parler des enjeux éthiques si on n’a pas de connaissances préalables (ca me parait très important mais dans les faits on se laisse parfois dépasser par le temps et on ne prépare pas correctement les débats ou les discussions ) Je me dis que pour certains projets que j’aime beaucoup comme la rédaction d’un magazine, je pourrais essayer de renforcer les partenariats en classe (le professeur de français peut parfaitement accompagne l’écriture des articles ) et consacrer plus d’heures d’EMI autour des enjeux citoyens : Mon premier projet de classe de troisième autour des biais médiatiques est l’un de ceux qui a marqué le plus les élèves. Une réflexion est également à poursuivre sur la place de l’EMI au sein des parcours d’éducation (PEAC, Avenir, Sante…) et notamment dans le cadre du parcours citoyen (hum article à venir...)

Bref encore une fois, juste un nouvel angle à explorer !  La Littératie informationnelle n’est pas un concept nouveau, mais en lui intégrant comme dans la scientific literacy une dimension citoyenne, de nouvelles perspectives de réflexion s’ouvre à nous Notamment comme je l’ai mentionné en termes de travail autour des liens entre EMI et parcours Citoyens

citoyenneté parcours EMI reflexion esprit critique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !