CSI Doc Rock

Un Centre de Doc sous globe

Avez-vous aussi ce sentiment étrange qui vous traverse l’esprit au moment le plus importun d’être dans une dimension nouvelle, ou cette pièce remplie de livres, de documents, de tables et surtout de vie, de cris, de mouvements qui faisait mon quotidien n’est plus maintenant qu’un étrange souvenir à la manière de ses appartements « dans leur jus », restés figés dans le temps comme des capsules temporelles ? J’ai des images de vide avec un petit gout de poussière dans la bouche.

 

Untitled 60

Je n’y suis que depuis septembre, mais mon centre de doc me manque… Il s’efface de ma mémoire comme une photo passée au soleil et je dois parfois ressortir mes documents, mes photos, mon bullet journal pour retrouver un peu dans sa réalité. Même si je suis la première a clamer que le Centre de Doc ne m’appartient pas, ce lieu fait quand même un petit peu parti de nous. Nous sommes les profdocs attachés malgré tout à un lieu et sans ces repères, mes objectifs deviennent flous…

Quelle politique documentaire, quels projets pédagogiques mettre en place ? Qui suis-je ?

Dans quel état gère ?  (jeu de mots de bibliothécaire …)

Apres avoir passé les 5 étapes du profdoc confiné , il s’agit maintenant de se réinventer, de s’exiler, de partir à l’abordage de nouveau continent (je regarde beaucoup trop de documentaires sur Christophe Colomb.) Si mon CDI est devenu un de ces navires en bouteille que regarde avec nostalgie leurs capitaines, c’est aussi le moment de voguer vers de nouvelles aventures!

Vous l’aurez compris, je reviens très vite avec de nouvelles envies…

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !