CSI Doc Rock

Trop de questions! Démarche d’investigation documentaire et appropriation des connaissances

OUI ! Initier à la recherche documentaire est mon sacerdoce !

OUI ! Trouver de l’info est la compétence du 21eme siècle Mais pourquoi ????

La revue numérique de Xavier Delaporte  Internet rend-il plus bête a mis le doigt directement sur le cœur de mon interrogation. 

Le savoir est à portée de clics Google est un grand oracle qui nous sert à répondre à toutes nos interrogations. J’ai honte parfois d’approcher ma main de la poche pour trouver la réponse immédiate à mes questions en pianotant sur mon smartphone (voir le très intéressant article sur l’uniformisation de l’information par Google )

Et pourtant aujourd’hui avec des outils plus performants qu’il y a trois ans ou la connexion Internet laissait à désirer ou la récupération des documents Word nécessitait une organisation digne de la NSA, mes élèves étaient capables de faire une restitution sans transition PowerPoint ou vidéos intégrées, mais en se focalisant sur les informations. Or ce même projet destine à bâtir des connaissances semble désormais obsolète. Mes monstres savent que l’information est là, ils choisissent de la survoler la connaissance n’est plus finie et certaine, absolue, elle est « liquide » en mouvement, en formation Le projet de recherche sur Leonard a donc désormais une partie historique et une partie actualité

Comment intégrer cette dimension dans mes formations info-documentaires?

La connaissance est donc désormais directement relie a un temps, (moment de la recherche) un espace (contexte de la recherche : scolaire, personnelle…) et un angle de vue.

Et là, ça me frappe comme une évidence le savoir est désormais fragmenté et évolutif. L’apport ou la recherche de connaissance ne suffit plus, il faut lui donner du sens, du lien L’exposé ne peut plus être linéaire, mais devra obligatoire s’inscrire dans une démarche fragmentée et évolutive La connaissance est convergence et lien

Connaissances1

A partir de là, il me semble que le cœur du problème réside dans le processus Comment filtrer, digérer, toutes ces informations pour les amalgamer, les relier leur donner du sens et en faire de la connaissance ?

Connaissances2

Après de nombreuses lectures autour des pédagogies actives, coopératives, alternatives  voire inversée, mon analyse est tout simplement de passer par le processus le plus naturel de l’enfance : l’interrogation.

Calvin

Il me semble qu’au-delà des protocoles (utiliser un moteur de recherche…) le COMMENT le véritable enjeu de l’EMI est réside à se demander POURQUOI ?

La clef serait donc de demander aux élèves de réfléchir et d’arriver à problématiser les informations pour les relier entre elles, aborder différents angles d’attaque (convergence et interdisciplinarité)

Connaissances3

La mise en place de situations problèmes (Vous êtes un journaliste, vous devez trouver deux articles sur un sujet et en faire une revue de presse. Vous êtes un chercheur, vous devez publier vos résultats …) permettent ainsi de contextualiser els connaissances en intégrant une dimension fictionnelle (jeu de rôle) qui souvent permettent aux élevés de faire un pas de côté et d’approcher les enjeux de l’exercice. C’est le premier pas vers la problématisation.

Je joue beaucoup avec les situations problèmes dans les petites classes, ensuite j’essaie de faire réfléchir mes élèves sur leur démarche même de recherche et de communicateur.

Pourquoi vous demande-t-on de travailler sur cette question en particulier ? Je suis une super prof-doc je peux trouver les informations moi-même Pourquoi aurais-je besoin de vous ?

Il me semble que les exercices les plus classiques de recherche comme la constitution d’un exposé (qui sera restitué à l’écrite, à l’oral, sous forme de PowerPoint…) doivent intégrer cette dimension critique pour créer un véritable environnement d’apprentissage. Si les élèves sont capables d’interroger le pourquoi de ma demande et donc de relier tous les points (les informations) ensemble, le questionnement conduira souvent à l’élaboration d’une problématique.

La démarche d’investigation documentaire est un à la fois le cheminement et l’objectif On doit sans cesse revenir questionner à la fois les sources (informations), la méthode (démarche) et questionner son propre questionnement pour mettre en place une évaluation critique de son propre travail (apprendre à apprendre)

Connaissance4

 

J’utilise souvent l’image de la maison : Pour construire  ma maison, j’utilise des briques. Je vérifie que chaque brique est conforme, correcte (les informations) Je ne me lance pas dans la construction de ma maison comme un sauvage, je réfléchis au plan de ma maison, et ensuite une fois que j’ai fini, je prends du recul pour avoir un regard critique sur mon super travail (Ma superbe maison est-elle droite ??)

Maison 1

Bien entendu, il ne s’agit que de réflexions qui en engendrent d’autres. Comment lier motivation et problématisation ? Comment sortir du cercle vicieux des élèves en difficulté car ils n’ont pas de recul sur eux-mêmes ? Comment donner à ces élèves les armes intellectuelles pour réussir à opérer ce retour et donc impacter leur relation au scolaire ?

SI je veux apprendre le POURQUOI à mes élèves, je reviens intrinsèquement a la question du COMMENT, quelles stratégies pédagogiques dois-je mettre en place pour adorer ce dieu moderne qu’est l’esprit critique ! De belles idées en perspective #funEMI

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !