CSI Doc Rock

L’EMI, un enjeu citoyen !

Vous voulez convaincre vos collègues enseignants de travailler en EMI avec vous, prof-doc esseulé ?
Vous voulez que les élèves se rendent compte de l’importance de cette mission d’éducation aux médias ?
Vous voulez que chacun de vos étudiants soit à la fois capable d’évaluer les fake news, de faire preuve d’esprit critique et de développer son jugement ? 

VOUS ETES PRETS !Il est temps de vendre l’EMI au sein du parcours citoyen, d’en faire  un enjeu d’éducation mondiale (oui! n'ayons pas peur des mots...)

 

5 lois emi

Je me base régulièrement sur les 5 "lois " de l'EMI selon l'UNESCO de Alton Grizzle et Jagar Singh, très interessante à pas mal de niveaux !

 

Prenons un élève Lamda que nous appellerons Casimir, Casimir est super équipé, il surfe depuis ses trois ans, a un compte Facebook depuis le ventre de sa maman, est imbattable à Fifa 28 et a 3000 followers sur son Instagram.

Pourtant quand je demande à Casimir quels sites il va voir pour se tenir au courant, quels comptes Instagram il suit, comment il fait pour chercher un truc sur le web, j’ai souvent des réponses techniques (Google, images…) plutôt qu’un véritable dialogue (je ne suis pas du tout dans le jugement, mais dans la prospection un peu insistante) Il est bien entendu que la question suivante : « Comment fais-tu pour être sûr de tes sources ou de tes infos ? » plonge mon pauvre petit élève que je torture depuis 10 minutes avec mes question dans un abime de perplexité.

Mais encore une fois, il ne s’agit pas de juger : nos étudiants ont des habiletés techniques souvem=nt impressionantes. Mais qui leur donne les éléments pour aller plus loin : personne !!!!

Bien sûr qu’ils ne savent pas chercher si personne ne leur a appris, n’a explicité les attentes d’une recherche scoalire académqiue (surces fiables , pertinentes…). Bien sûr qu’ils ne posent pas la question des sources si personne ne l’a abordée avec eux. Et pourtant , on exige d’eux un recul qui est très difficile à concevoir et à mettre en œuvre ( Combien de fois je relis une info inscroyable sur Facebook avant de m’apercevoir qu’il s’agit du GORAFI !)

Les écueils sont en effet tres nombreux dans l’océan des infromations : voici une petite typologie. 

Dangers information 1

On comprend donc l’importance d’une formation d’un accompagnement auprès des enfants et des jeunes pour leur permettre de ne pas se noyer et de venir à bout des differents obstacles présents !

Il me semble donc que nous avons besoin d’une approche plutôt offensive :

D’un côté, des réflexes d’autodéfense intellectuelle, qui permettrait d’avoir des réflexes face aux différents objets médiatiques

De l’autre une réflexion sur les compétences sociales nécessaires et sur les modalités de communication dans la société de l’information qui manque parfois également : comment aider les élèves à véritablement faire preuve d’esprit critique et à former un jugement argumenté au lieu de se cantonner à l’émotionnel ?

La culture critique fait partie des affordances, des potentialités à développer, même si cela est un sacré challenge : voici mes propositions Esprit , es-tu là ? 

Esprit

 

Pour conclure et pour vous donner des arguments en tant que prof-doc à convaincre :

1/ les enseignants de travailler avec le #profdoc

2/ L’administration que l’EMI fait partie des soft skills du 21ème siècle

3/ Les élèves qu’on ne va pas au Centre de Doc parce « qu’on ne travaille pas aujourd’hui » (entendu sur le terrain !)

Je vous propose une infographie pour éveiller la curiosité de vos interlocuteurs, leur permettre de faire preuve de recul et se former un jugement personnel sur l’EMI !!!

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !