CSI Doc Rock

On reste zen, la technique du "job crafting"

  • Par csidoc
  • Le 14/08/2020
  • 0 commentaire

Profdoc zen2

 

Je le dis et je le redis cette rentrée sera particulière… L’enthousiasme de la préparation avec la liste des nouveaux projets, la présentation pour les nouveaux profs et pour la réunion de rentrée, tout cela se dilue dans un sentiment étrange entre tristesse et panique…et je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas …

En essayant de redonner un peu de sens a cette situation pour le moins absurde , car je définis toujours le profdoc comme un enseignant sans classe et sans élèves … me voici donc confronté au nouvel archétype du prof doc sans son CDI.

Lors de mes pérégrinations sur divers sites Internet en quête de réponse, je suis tombé sur ce Ted Talk de Amy Wrzniewski qui parle de sa théorie du « job crafting » …

 

Et là, je me dis voilà, voilà pourquoi j’ai choisi le job de profdoc malgré les 30h hebdomadaires (En France…) vs le quota horaire d’un enseignant disciplinaire, voilà pourquoi j’aime mon métier plutôt que de m’être spécialisé dans une matière car je peux réinventer mon job Ce qui explique aussi pourquoi c’est aussi dur de faire un CV…. Car chaque année est une remise en question, une réappropriation de nos objectifs . Je m’en rends particulièrement compte cette année, nouvelle arrivée dans un établissement, tous mes cours, tous mes projets sont à réadapter, renouveler, réinventer…

Je sais que je tourne un peu toujours autour de la même idée mais je pense sincèrement que c’est cette capacité d’adaptation au changement qui fait la force des prof docs (Cela demande en contre partie une grande force personnelle et parfois un peu d’abnégation…)

Je revendique pour tous mes collèges profdoc la nécessite des bilans, des fiches projet, des documents d’orientation pédagogique et documentaire car cela nous donne un cap Et le « job crafting » (à traduire au choix par « bricoler sa fiche de poste, redessiner son job, ou encore investir son travail) c’est cela aussi savoir ou l’on va avec les moyens du bord, optimiser nos ressources au lieu de se projeter sur des plans irréalistes dans l’état actuel des choses. Il s’agit par exemple de changer ses habitudes, de remanier ses missions, d’élargir son champ d’actions, d’innover dans sa façon de travailler ou de s’organiser, de modifier son rapport aux autres ou de changer de regard sur son travail pour lui donner un autre sens…

Petit guide du job crafting

Jobcrafting

 

 

Je sais, cela fait un peu « coaching pro » mais pour aborder cette rentrée et retrouver le feu sacré, essayez juste de faire la liste des choses qui vous ont poussé à choisir de devenir profdoc par exemple, ou la liste des activités qui vous donnent du plaisir dans votre pratique quotidienne (oui la gestion de la photocopieuse n’en fait toujours pas partie.) Et cela remet un peu d’ordre dans notre cerveau en stress pédagogique et permet de prendre un peu de recul

Je me suis rendu compte que par exemple partager, accueillir les élèves et discuter avec eux, était en haut de mes priorités mais le lieu CDI n’apparaissait pas dans mes intitulés (même si j’ai besoin de mon bureau et de mes stylos … vous l’aurez compris …) donc je suis dans la phase deux après le constat, l’idée de relativiser et de trouver des nouvelles solutions. Je suis presque prête pour la phase 3 : le retour de la créativité débordante !!!

Cela arrivera très bientôt dans la suite des aventures des prof docs super super zens !

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !