CSI Doc Rock

Le statut de l’erreur ou le voyage de Nemo

Suite à des discussions de salle des profs avec des collègues qui souhaitaient faire des recherches documentaires d’envergure en  6eme, j’ai entendu à plusieurs reprises ses propos affolants : «  Ils ne savent pas chercher… Ils me rendent des devoirs complètement faux ». OK ?

En dehors de ma première réaction qui est toujours de me demander à quel moment ON leur apprend à chercher, car je crois que je ne savais toujours pas faire une véritable recherche pour mon mémoire de Maitrise à l’université, j’ai regagné mon Centre de Doc photocopies sous le bras en rêvassant et en m’interrogeant. C’est quoi une recherche documentaire « fausse » ?

En dehors de la simple balle dans le pied qui consiste à essayer de refiler aux professeurs le fameux copier/ coller de Wikipédia en croyant réellement que cela va passer, j’ai donc tourné la question sous plusieurs angles.

Une recherche fausse, cela peut être :

-le non-respect des consignes, ne pas répondre aux criteres de restitutions

-le hors sujet On est donc la dans un problème de démarche, on n’a pas suffisamment défini ou problématiser le sujet, ce qui peut arriver pour un élevé de sixième

- la non pertinence des sources. Les documents sont inadaptés pour le sujet ou le type de recherche demandé

- la non fiabilité des sources « non Bikergirl77 n’est pas une source fiable pour une recherche documentaire sur les effets du cancer… ! »

J’ai donc réellement réfléchi par rapport à ma propre posture pour voir quel message je faisais passer par rapport à la recherche documentaire.

Depuis 3 ans, naturellement sans trop me demander d’où cela venait je suis passe de la dénomination de ‘Méthode de la recherche documentaire » à « Démarche d’investigation documentaire » En y réfléchissant, je pense que c’est ne travaillant en partenariat avec les enseignants de science qui travaillaient sur la démarche d’investigation scientifique. On tâtonne, on essaye on avance, on modifie. Avec la multiplication des sources d’information, il me semble que désormais on doit se poser en véritable enquêteur, amener des preuves valides. (Tiens la métaphore me parle bien !!!)

Le deuxième message sur lequel j’insiste c’est que je ne me mettrais jamais en « colère » ou que je ne blâmerais un monstre qui essaye de compléter la tâche, qui essaye de répondre, qui essaye de s’investir. Je suis sure que je dis cette phrase régulièrement (J’explique à mes monstres que quand on essaye, cela peut me permettre de les aider, que je suis mécontente ou déçue si vous ne faites pas le travail parce que vous  n’avez pas envie, ou par manque de sérieux) Il me semble que c’est aussi le moment où je fais preuve de culture générale en citant Doris dans Nemo : « si tu fais en sorte qu’il ne lui arrive jamais rien, il risque de ne jamais rien lui arriver… Il va s’ennuyer le petit [NEMO] « 

Image12

Et comme la vie est décidément une suite de coïncidences, je me suis intéressée à la conférence TED de Ken Robinson Do schools kill creativity?

 

Je me suis dit qu’après tout, une petite séance sur le statut de l’erreur cela ne pouvait pas faire de mal. Avec le recul, je me dis que j’aurais pu le faire avec Nemo !!

Cette séance a permis de discuter avec mes monstres tandis qu’il faisait leurs dessins. Ce n’était pas tant les dessins que les situations qui m’intéressaient. Et les commentaires… Les élèves les plus scolaires acquiesçaient a mes propos, mais me demandait une nouvelle feuille pour recommencer leurs dessins parce qu’ils s’étaient « trompés ! »

Erreurs, créativité, pédagogie positive…Me voici donc en train de ressortir criteres d’évaluation, de réévaluer la transmission de la méthode de recherche… Un autre point qui me chatouille c’est que dans certaines situations, on donne la fiche recette de la recherche documentaire : les 6 étapes que j’utilisais à la fac quand l’ordinateur mettait 10 minutes pour s’allumer et qu’Internet émettait des petits couinements ininterrompus pour bien signifier que la connexion allait peut être s’établir

Pour moi une bonne démarche d’investigation documentaire c’est quoi ?

  • Des critères d’attente et/ou d’évaluation bien définis dès le départ
  • Un document de collecte évolutif, raturé, remanié qui sert à la fois de journal de bord et de preuve métacognitive (Un travail publicitaire à destination des enseignants est à ce niveau plus que nécessaire)
  • Une cartographie des sources, bibliographie critique dans l’idéal
  • Une restitution soignée qui sera valorisée, dont je demande que ce soit le « chef d’œuvre «  de leur travail, dont les monstres doivent être fiers

Voici le schéma qui résume les "incontournables" d'une bonne demarche documentaire. Peut etre que cela pourrait me servir comme base de discussion avec les autres enseignants et les élèves.

Demarche d investigation documenatire les incontournables

Je pense que cela est déjà un bon départ pour mes réflexions. J’attends les vôtres, conseils pour continuer le voyage de Nemo

 

 

evaluation

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !