CSI Doc Rock

Petit traité de défense des bilans d'activités

Concrètement, ma rentrée:

Rentree

Je lis en ce moment pas mal de livres sur la pédagogie positive, ou le développement de l’efficacité pour les élèves et je médite beaucoup sur cette petite phrase : "Les choses déplaisantes font partie de la vie. Il ne faut pas les prendre comme un échec ou une faille, mais comme une petite bosse sur la route."

Concrètement j’aime beaucoup mon métier. Ce que j’aime moins c’est d’être oblige de travailler (faire des bilans pédagogiques, financiers, des statistiques pour justifier mon travail, mes pratiques de gestion et de pédagogie, ce qu’on ne demande que rarement (sauf inspection) à un enseignant.

Néanmoins, grâce à ces bilans, présentations de rentrée, bilan annuel au mois de juin, j’ai réalisé que j’améliorais régulièrement mes conditions de travail. A chaque fois que j’aborde ce sujet chatouilleux, on me rétorque que cela prend trop de temps, que c’est compliqué…et c’est dommage ! 

Je considère également que ces bilans sont mes documents de travail et m’aide à remettre en cause mes pratiques, mes avancées, mes changements. J’essaie également de préparer une fiche projet pour chacune de mes séquences, car cela me permet de structurer, de travailler mes idées. En plus d’apprendre à apprendre, je pense qu’il me faut une rubrique « Enseigner comment enseigner ». Le fait de fournir une fiche projet permet également de justifier mes demandes de budget (Les principaux et  intendants sont souvent contents qu’on leur parle et qu’on leur explique à quoi vont servir ces commandes de stickers ou de livres sur le clonage !) Et avec le recul, en me replongeant dans mes bilans des années précédentes, je note mes évolutions, mes zones d’ombres (ben oui Il y a des trucs que je laisse un peu de coté parce que j’aime faire beaucoup de choses, mais pas tout…)

Mais bon cette année, avec des classes dédiées EMi de la 6ème a la 2nde (plus les TPE et EPI), j’ai décidé d’optimiser mon temps et donc de recourir aux outils numériques pour plus de facilité. Petit résumé en image

 

Ainsi aujourd’hui, je vous présente le journal de bord que j’avais mis en place l’an dernier (Lien google doc ici) . Cela demande un peu de rigueur, mais il me semble qu’en faisant un point tous les mois, à l’aide de mon agenda papier, cela n’est pas trop contraignant et fait gagner un temps précieux pour la constitution des bilans mensuels ou en fin d’année.

 

 A partir de ce tableau, j’ai la possibilité de créer directement des graphiques indiquant le nombre de séances consacrées à la formation documentaire, médiatique, au concours lecture. Il s’agit d’une version simplifiée. Dans les faits, j’ai un onglet de classeur par classe. Vous pouvez sans problème copier ce fichier. Si vous le diffusez, merci d’avance de mettre un petit lien ou de mentionner les sources !

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !